Malgré leur titre de champion du groupe C de D2, les Dervallières ne mettront pas les pieds en D1 la saison prochaine. Le ticket de l’équipe nantaise, interdite d’accession, revient à la réserve clissonnaise, meilleure troisième de D2.

Au soir de la 22e et ultime journée, les réservistes clissonnais avaient fait une croix sur la montée en D1. Logique, ils terminaient en troisième position du groupe D de D2. Finalement après décision de la commission départementale de gestion des compétitions seniors masculins rendue public hier, ils sont promus au plus haut du district à la place de l’ACS Dervallières. La raison ? Les Dervallières ne respectent pas le premier critère de l’article 9 des règlements des championnats régionaux et départementaux seniors masculins. Autrement dit, le club nantais n’a pas inscrit son équipe fanion en coupe des Pays de la Loire. Meilleure troisième de D2, la réserve de Clisson hérite donc de la promotion.

Une première pour la B

« C’est une super nouvelle ! On savait qu’on avait une chance en étant meilleur troisième. La B monte une troisième fois et atteint le niveau de la A (promue en ligue en 2014) d’il y a quelques saisons. Je crois que l’équipe réserve de Clisson n’avait jamais joué au plus haut niveau départemental », relève Michaël Grillot, l’entraîneur général de l’Étoile. Avec 42 unités, les Jaune et Rouge ont bouclé l’exercice 2018-2019 avec le même total de points que Gorges B et une longueur de retard sur le champion Les Sorinières B. « Dans un vrai mouchoir de poche » glisserait un célèbre génie bleu..

« Une équipe réserve qui fonctionne bien montre souvent la qualité d’un groupe seniors. Il est sain avec une super ambiance, se réjouit Michaël Grillot. Je félicite bien entendu les joueurs (plus de 30 ont joué en équipe B cette saison) et le staff : Vincent Perraudeau et son adjoint Sébastien Malherbe qui deviendra numéro 1 la saison prochaine. » Une saison à vivre en D1 donc.

Crédit photo : Étoile de Clisson