Ce samedi après-midi à 16h00, les Amis Sportifs Guillaumois (D3) recevaient l’équipe vendéenne du Vendée Poiré Foot (R1).

Pour la première fois, l’ASG atteignait le troisième tour de la coupe de France. En décalant la rencontre au samedi après-midi, le président Jacky Citeau et ses dirigeants souhaitaient lier ce match exceptionnel avec la fête du club. Plus de 450 personnes étaient venues encourager les joueurs.

Un match à sens unique

Le score (11-1) ne souffre d’aucune contestation. Malgré les recommandations d’avant-match et des jours précédents de l’entraîneur pontchâtelain pour relativiser cette rencontre, rien n’y a fait. « Au bout de 4 minutes le score était déjà de 2-0. »

L’entraîneur pontchâtelain l’avait bien compris lors de sa discussion d’avant-match avec son homologue vendéen qui lui disait : « J’ai demandé à mes joueurs de faire un match plein, de vous respecter en jouant leur jeu, sans tenir compte de l’écart de division. « 

Les joueurs locaux n’ont jamais pu s’exprimer pris par l’enjeu. « Ils étaient trop timorés, et au fil des minutes j’ai senti que mes joueurs étaient véritablement débordés ». A la mi-temps, le score était de 5-0.

La seconde mi-temps n’a fait que confirmer l’écart technique, tactique et physique criant entre les deux formations. Pour la petite histoire, l’unique but des locaux a été marqué par le Adriano Ngola Muando.

Mais au-delà du match, la satisfaction est venue des nombreux supporters qui ont participé à la fête du club.

A noter que dimanche à 15 h, les seniors B disputent en coupe de district A. Bauvineau contre l’autre club de Ponchâteau l’AOSP B. Match de D5 contre D3.