La formation du vignoble, pensionnaire du R3, a réalisé un joli coup en se débarrassant de la JSC Bellevue (R1) pourtant habituée des longues aventures en coupe de France. Mais pas cette année…

Comme son voisin Clisson, Gorges, déjà tombeur de Montaigu (R2) lors de l’étape précédente, a réalisé une performance de choix hier au troisième tour de la coupe de France. Oui Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs, l’Elan (R3) a battu la JSC Bellevue (R1) formation pourtant coutumière des longs parcours dans la compétition. « C’est un grand moment de coach que j’ai vécu », savoure Loïc Tainguy qui, opéré à un pied fin juin, n’a pu effectuer la préparation d’avant-saison avec son groupe. « Je n’ai jamais vu un groupe autant bosser depuis que je suis éducateur, ose même l’entraîneur. On en tire les bénéfices athlétiquement. Si on était capable de courir plus que Bellevue, je savais qu’on pouvait gagner le match. »

A onze contre dix

Privée de plusieurs éléments offensifs, la JSCB a encaissé un premier but à la demi-heure de jeu. Charlie Huet a ouvert la marque à la suite d’une déviation de Johan Cadorel (1-0, 30e). « On a fait une grosse première mi-temps. En deuxième mi-temps, on a quasiment plus joué avec le ballon », analyse le coach entré dans sa septième saison sous les couleurs gorgeoises. En contre, alors que Bellevue évoluait à dix contre onze depuis l’expulsion de Mohamed Oudji (66e), l’Elan a doublé la mise par Yoann Goussin (2-0, 88e) scellant un succès de prestige l’invitant au quatrième tour.

Crédit photo : capture d’écran Elan de Gorges