Les Orvaltais se sont imposés chez des Nazairiens (1-2) toujours en panne d’efficacité offensive.

Au coup de sifflet final un nuage de regrets pesait sur le stade Léo Lagrange. Le gain du match venait de fuir les partenaires d’Ahmed Moussa quelques instants auparavant. Et pourtant la première période s’était relativement bien déroulée, malgré une estimation coupable de la trajectoire de la balle, reprise par Deluen directement dans la cage de Coleno (14e). Menés à la marque, les Nazairiens prennent enfin la direction des opérations avec un Do Marcolino très actif devant. Sa deuxième tentative de la tête est couronnée de succès (35e). L’avant-centre du Snaf se mettra encore en évidence (36e, 37e).

A l’entame de la seconde période, les débats baissent d’intensité. Seuls les Orvaltais Nyanko, dans l’axe, et Loir, sur le côté gauche, donnent du fil à retordre aux milieux nazairiens. Les hommes de Renaud Le Quilliec multiplient les tentatives en vain. Barret, le portier orvaltais, est à l’ouvrage et stoppe les tentatives de Delespaul (47e) et de Do Marcolino (61e, 74e, 80e). Henry voit également son tir sorti en corner d’une claquette (54e). Ça sentait le partage des points. C’était sans compter sur Guilbert, esseulé, dont la reprise file tout droit au fond de la cage de Coleno (79e). 

R1 (3e journée)

Saint-Nazaire AF – Orvault SF : 1-2

Buts : Do Marcolino (35e) pour le Saint-Nazaire AF ; Deluen (14e), Guilbert (79e) pour Orvault SF