National 3 (12e journée) : Stade Lavallois – USSA Vertou 3-3.

Comme face à Sablé-sur-Sarthe il y a deux semaines, les Vertaviens se sont fait reprendre sur le tard. Déjà repris de 2-0 à 2-2 par les Saboliens lors de la 11e journée de championnat, les Vertaviens ont de nouveau laissé échapper des points en Mayenne. La réserve du Stade Lavallois égalisant à 3-3 comme cela avait été le cas pour les Sarthois sur un but à la 93e minute. « Cela fait donc 4 points lâchés dans les arrêts de jeu en deux matches », constatait Alban Atonatty, forcément amer.

Des regrets accentués par la bonne prestation réalisée, alors que la formation lavalloise alignait une équipe de haut niveau, composée en partie d’éléments évoluant en championnat national et qui avaient pris part au 6e tour de la Coupe de France, le 27 octobre (élimination vertavienne aux tirs au but). « Vu l’adversité proposée sur le papier, on signait tout de suite pour un nul, mais le football c’est le terrain. Nous n’étions pas loin de la vérité mais ce partage des points ne nous fait pas avancer. » Autre point qui traduit au choix, ou le manque de confiance ou la fébrilité des joueurs du Sud Loire, le secteur défensif. L’entraîneur, qui fût défenseur central n’apprécie pas « les cinq buts encaissés en deux matches », notamment ces égalisations consécutives à des situations qui n’en sont pas. « Ce sont des ballons que nous n’arrivons pas à ressortir, pas des occasions. » Ces phases de jeu coûtent cher. Fabien Jarsalé et ses partenaires ont encore du travail. « Comme il y a 15 jours, il nous a manqué quelque chose », assurait le coach qui aura un peu plus d’un mois de trêve pour trouver quoi avant de retrouver le championnat lors de la réception de La Roche-sur-Yon (18/01), deuxième à cinq longueurs de Châteaubriant – 2 matches en moins et qui vient de passer un 7-0 à La Flèche.

Le classement N3

Crédit Photos Stade Lavallois