Retour sur la montée de la saison dernière de l’AS Saint Médard de Doulon avec Nicolas Teurnier, le coach de l’équipe première :

« Trois matchs me reviennent en tête pour cette montée :

Le premier tout simplement: le premier match de championnat où nous recevons Sablé. Nous avions pris la « soupe » comme jamais pendant les 45 premières minutes. Cette équipe nous avait littéralement surclassé; de mémoire il y avait 3 a 1 à la mi- temps. C’était la première fois que je voyais les joueurs aussi abattus et impuissants. Je revois la tête déconfite d’Etienne Buresi dans le vestiaire. Nous nous demandions combien nous allions en prendre ce jour là. Nous parvenons à revenir en deuxième mi-temps à 3 à 2 mais Sablé marque un quatrième but. Et là, la folie: le football comme on l’aime. Nous revenons à 4 à 3 puis à 4 à 4 et nous avons même un face à face dans les arrêts de jeu (par Moura Maiga) pour gagner 5 à 4. Nous nous sommes tous regardés dans le vestiaire à la fin du match en se demandant ce qui s était passé.

Le deuxième tournant est le match nul que nous obtienons à l’AEPR Rezé sur la phase retour. Nous savions que nous allions être attendus puisque nous étions leader invaincu et nous voulions absolument le rester, mais nous savions surtout que Sablé était derrière nous en embuscade et qu’il nous fallait éviter le moindre faux pas.
Au bout de quinze minutes de jeu Jeff Bernier se fait expulser sur une passe en retrait mal négociée: pénalty et carton rouge 1 à 0. Nicolas Leduc joueur de champ passe dans les buts. Rezé a eu de multitudes situations de tuer le match. Nous avons défendu et résisté. Dans les arrêts de jeu, je demande à notre défenseur central de finir avant-centre pour les cinq dernières minutes.
Et la l’improbable arrive sur une chandelle du milieu de terrain Arnaud part dans le dos des défenseurs réalise un contrôle fantastique et s’emmène le ballon en face à face devant le gardien et le trompe à ras de terre. Je me souviens de la joie de toute l’équipe sur ce but. Nous sommes rentrés sur le terrain. C’était énorme. Le pire est que sur l’engagement notre gardien de fortune fait un arrêt réflexe qui nous sauve le match nul. Je pense que ce match là nous a fait énormément de bien pour finir la saison.

Et le dernier match est le match retour à Sablé. Une finale pour les deux équipes. Nous avions eu tant d occasions manquées de plier le championnat que j’étais inquiet pendant la semaine avant ce rendez-vous. Une victoire de Sablé et tout s’écroulerait.
Mais ce jour là nous avons montré du début à la fin que notre première place était méritée. Nous avons surclassé les sarthois en gagnant la bas 3-0. Un aboutissement et un retour en car énorme et une soirée pleine de souvenirs. »