Après 55 années actives dans le football sans interruption en tant que joueur puis éducateur, l’entraîneur a décidé de quitter les bancs de touche et donc de ne pas terminer la saison en cours au FC Chabossière.

C’est une décision qui n’a pas été facile à prendre. Pascal Moyne y songeait depuis un moment. « J’ai décidé d’arrêter ma carrière d’entraîneur », annonce l’emblématique technicien qui aura exercé au feu ASPTT Nantes, à l’Elan des Sorinières, à l’US Gétigné et au FC Chabossière pour clore une longue et riche aventure. « Je voulais déjà arrêter la saison dernière mais à cause du Covid, je ne voulais pas que ça se finisse comme ça. Je voulais aussi que le passage de témoin se fasse dans de bonnes conditions », explique le coach de 65 ans qui admet éprouver « une saturation physique et psychologique ».

Dimanche 18 octobre 2020 en déplacement à l’ES Vertou, Pascal Moyne aura donc coaché pour la dernière fois. L’équipe fanion du FC Chabossière, pensionnaire de D1 qu’il avait rejoint à l’été 2018, s’est inclinée (4-2). « Je tiens à remercier le club de la Chabossière et son président Stéphane Chevalier pour cette sortie par la grande porte. J’ai reçu un hommage appuyé. Tout au long de ma carrière, j’ai rencontré des gens merveilleux », glisse, ému, Pascal Moyne. A commencer par son « père spirituel Daniel Réchet (ex-joueur, secrétaire et président de l’ASPTT) ».

Une longévité qui inspire le respect

« Je pense à tous les copains avec qui j’ai joué à l’ASPTT comme Philippe Roy, Pascal Régent, Laurent Marsac, Eric Méchinaud… L’ASPTT est mon club de cœur. J’ai aussi passé cinq belles années aux Sorinières. Je n’ai que des bons souvenirs de mes quatre années à Gétigné aussi », assure-t-il. Fidèle et respectueux, Pascal Moyne est toujours resté un vrai passionné du ballon rond saison après saison. Une longévité qui inspire le respect. « Ça fait drôle de se dire que Pascal arrête, avoue Stéphane Chevalier, président du FCC. J’aurais rêvé d’une fin plus glorieuse pour lui mais je respecte sa décision. Je suis fier d’avoir été son dernier président et que le FC Chabossière ait été son dernier club. J’ai gagné un ami. »

Le néo retraité des pelouses avait pris soin de préparer sa succession sur le banc des Violets. Ainsi il laisse Manuel Vinet, coach de la réserve et ancien de La Mellinet, prendre sa suite. Mais il se pourrait bien que Pascal Moyne ne ferme pas tout à fait la porte du FC Chabossière. « Il devrait nous donner un coup de main sur la formation de nos jeunes », confie Stéphane Chevalier. Pas si simple de dire adieu au football après 55 licences consécutives…

Crédit photo : FC Chabossière